Béatrice Casadesus

BÉATRICE CASADESUS

PEINTRE, SCULPTEUR

Née à Paris le 1er janvier 1942 de Gisèle Casadesus et de Lucien Pascal.
Admise en peinture à l’école nationale supérieure des Beaux Arts de Paris au début des années 1960, c’est en sculpture que Béatrice Casadesus poursuit ses études. Elle obtient en 1964 un second prix de Rome dans cette discipline et une bourse d’Art Monumentale qui l’amèneront à côtoyer des architectes et à réaliser des commandes publiques. Au milieu des années 1970, elle revient à la peinture par un travail pointilliste inspiré de Seurat.
Sa peinture s’atomise, dissout sujet, formes et couleurs dans une subtile abstraction où l’espace semble en perpétuelle vibration. Son art s’appuie sur la connaissance des œuvres du passé , marqué par ses voyages en Asie. Il est aussi imprégné par la musique.
Entre 1984 et 1990 elle commence la série  »Blancs volants » inspirée pat les mots du poète Shitao. Cette série introduit la réalisation du  »Grand livre des pas », un environnement spatial pour l’école de danse de l’Opéra de Paris (Architecte Christian de Portzamparc). Puis elle développe un travail de l’empreinte et de la couleur expérimentant de nouveaux outils -une peinture sans pinceaux- de nouveaux supports de toiles libres et légères. Elle reviendra plus tard à la toile de lin sur châssis avec de grands formats suscitant l’immersion du spectateur dans l’espace de la peinture.
De 1992 à 1994, elle dirige l’atelier d’art monumental à l’Ecole des BeauxArts de Paris et est nommée professeure des écoles d’Architecture en Art et Représentation. Son travail a été présenté dans de nombreuses institutions publiques et privées françaises et étrangères parmi lesquelles le musée d’art Moderne de la ville de Paris, le Centre Georges Pompidou, les musées de province. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections en France, Japon, Mexique, Australie, Espagne, Angleterre, Etats Unis, Belgique, Suisse…
Un livre de Sébastien Gokalp témoigne de son parcours (éditions Ides et calendes), de nombreux catalogues articles de presse et films.
Elle a réalisé de nombreuses commandes publiques dont : « Points de mire du cinéma » à la Défense, « Le sourire de Nadja à Villeneuve d’Ascq », « Masque noir » à Lomé au Togo …
En 2022, deux grandes peintures « Rouge Or » et « Paradis » seront installées dans le foyer de l’université Sorbonne Nouvelle à Paris (architecte Christian de Portzamparc).
Un enfant: Juliette avec Bruno Mailhé.
Plus d’informations sur son site.
Ascendance Casadesus : Luis CasadesusHenri CasadesusGisèle Casadesus
PREMIÈRE GÉNÉRATION

FRANCIS CASADESUS

ROSE CASADESUS

ROBERT-GUILLAUME CASADESUS

HENRI CASADESUS

MARCEL CASADESUS

CÉCILE CASADESUS

RÉGINA CASADESUS

MARIUS CASADESUS

DEUXIÈME GÉNÉRATION

ROBERT CASADESUS

GABY CASADESUS

CHRISTIAN CASADESUS

CATHERINE CASADESUS

JACQUELINE CASADESUS

CLAUDE CASADESUS

GISÈLE CASADESUS

MATHILDE CASADESUS

BERNARD CASADESUS

GRÉCO CASADESUS

TROISIÈME GÉNÉRATION

ODETTE CASADESUS

JEAN CASADESUS

GUY CASADESUS

JEAN-CLAUDE CASADESUS

RENÉE de COURVILLE

MARTINE PASCAL

BERNADETTE BERNARD 

THÉRÈSE CASADESUS RAWSON

PATRICE CASADESUS

BÉATRICE CASADESUS

DOMINIQUE PROBST

FRÉDÉRICK CASADESUS

PABLO CASADESUS

QUATRIÈME GÉNÉRATION

AXEL CHAMBILY

NATHALIE HOLT

OLIVIER HOLT

CAROLINE CASADESUS

JULIETTE MAILHÉ

SEBASTIEN COPELAND

JEAN-CHRISTOPHE CASADESUS

TATIANIA PROBST

BARBARA PROBST

CINQUIÈME GÉNÉRATION

DAVID ENHCO

RAPHAEL HOLT

THOMAS ENHCO

LOUISE HOLT BOUILLON