Régina Casadesus

RÉGINA PATORNI-CASADESUS

(1886-1961) PIANISTE, CLAVECINISTE

Née le 7 juillet 1886 de Luis Casadesus et de Mathilde Sénéchal
Décédée le 28 août 1961
Régina Patorni-Casadesus est l’une des neuf enfants de Luis Casadesus, le fondateur de la dynastie musicale des Casadesus. En 1906, elle épouse Aurèle Patorni, écrivain, journaliste et avocat. Leur fils Raphaël naît en 1911.
Sa carrière de claveciniste est intimement liée à la Société des Instruments Anciens, fondée par son frère Henri Casadesus, sous la présidence de Camille Saint-Saëns. Pendant 35 ans, elle effectua plus de 75 tournées à travers le monde, et joua dans les cadres les plus prestigieux.
Elle fut acclamée aux Concerts Colonne et Lamoureux à Paris, à Bonn, aux fêtes de Beethoven au Conservatoire de Berlin, aux Conservatoires de Moscou et de Petrograd, puis à Yasnaïa Poliana chez l’écrivain Léon Tolstoï ou elle passa deux jours, et au Conservatoire de Bruxelles. Réceptions royales et impériales se succédèrent en une prestigieuse série. A Madrid, elle joue chez la reine-mère, puis chez l’infante Isabelle, à Rome chez la reine Marguerite; par deux fois chez la duchesse de Cumberland à Vienne, puis à Gmunden pour jouer devant le roi du Danemark Frédéric VIII. A Vienne elle joue deux fois chez l’archiduchesse Maria-Josefa devant le jeune archiduc qui deviendra empereur d’Autriche.
A Constantinople devant le sultan Mohamed V en son palais de Dolma-Bagtche. A Bucarest, elle donne six matinées en une semaine chez la reine Elisabeth. A Sofia au palais royal elle donne une séance devant le tsar Ferdinand, la tzarine Elizabeth et le prince Alexandre de Serbie.
A Londres, elle joue au palais de Buckingham devant le roi Edouard VII, et la reine Alexandra, sœur de l’impératrice douairière de Russie Marie-Fedorowna qui l’année suivante l’invita à venir en soirée privée devant le tsar de Russie Nicolas II, la tzarine Alexandra et toute la famille impériale. En France elle joua aux Palais du Luxembourg, du Louvre, de Fontainebleau, souvent à Versailles, au Sénat, à la Comédie française, à l’Opéra, et aux Concerts Lamoureux du Conservatoire.
Son autobiographie « Souvenirs d’une Claveciniste, Ma famille Casadesus » (Paris, La Ruche Ouvrière 1962) fait revivre avec candeur la jeunesse et la carrière de Régina, et nous guide parmi les grands noms de la musique française.
Un enfant : Raphaël (avec Aurèle Patorni)
Texte de François-Marie Patorni (2011)
Ma famille Casadesus-La Ruche Ouvrière
Ma famille Casadesus-La Ruche Ouvrière
Régina Patorni-D SDIA 5
La Société des Instruments Anciens -carte postale
Régina 1899
PREMIÈRE GÉNÉRATION

FRANCIS CASADESUS

ROSE CASADESUS

ROBERT-GUILLAUME CASADESUS

HENRI CASADESUS

MARCEL CASADESUS

CÉCILE CASADESUS

RÉGINA CASADESUS

MARIUS CASADESUS

DEUXIÈME GÉNÉRATION

ROBERT CASADESUS

GABY CASADESUS

CHRISTIAN CASADESUS

CATHERINE CASADESUS

JACQUELINE CASADESUS

CLAUDE CASADESUS

GISÈLE CASADESUS

MATHILDE CASADESUS

BERNARD CASADESUS

GRÉCO CASADESUS

TROISIÈME GÉNÉRATION

ODETTE CASADESUS

JEAN CASADESUS

GUY CASADESUS

JEAN-CLAUDE CASADESUS

RENÉE de COURVILLE

MARTINE PASCAL

BERNADETTE BERNARD 

THÉRÈSE CASADESUS RAWSON

PATRICE CASADESUS

BÉATRICE CASADESUS

DOMINIQUE PROBST

FRÉDÉRICK CASADESUS

PABLO CASADESUS

QUATRIÈME GÉNÉRATION

AXEL CHAMBILY

NATHALIE HOLT

OLIVIER HOLT

CAROLINE CASADESUS

JULIETTE MAILHÉ

SEBASTIEN COPELAND

JEAN-CHRISTOPHE CASADESUS

TATIANIA PROBST

BARBARA PROBST

CINQUIÈME GÉNÉRATION

DAVID ENHCO

RAPHAEL HOLT

THOMAS ENHCO

LOUISE HOLT BOUILLON