Bernadette Bernard

BERNADETTE BERNARD

(1942-2014) COMÉDIENNE, CHANTEUSE, MIME

Née le 17/07/1942 de Xavier de Courville et Jacqueline Casadesus. Décédée le 9 décembre 2014.
Bernadette Bernard, petite-fille d’Henri Casadesus, doit à sa mère Jacqueline Casadesus, et à son père Xavier de Courville , la connaissance et la pratique des arts de la scène.
Le Théâtre Arlequin – Micropéra de Xavier de Courville, rue Henri-Barbusse à Paris Veme, présente Bernadette pour la première fois sur scène, dans des chansons enfantines, en 1953.
Toujours avec ses parents, c’est au Studio des Champs-Elysées que Marcel Marceau la remarque. Il souhaite l’avoir comme élève et dans sa compagnie.
Elève d’Etienne Decroux et de Marcel Marceau (1955 – 1962), Bernadette fait une synthèse de leur enseignement, alliant ainsi l’expression du corps à celui du visage, sans maquillage ni masque.
Le Centre d’Art Dramatique de la Rue Blanche, l’accueillera trois ans (1959-1961). Etudes scolaires, études de comédie, de chant, de mime, et pratique intensive avec ses parents, par une saison d’hiver à Paris et une saison d’été en Bretagne, façonnent Bernadette.
Théâtre, Cinéma, T.V., s’enchaînent normalement au fil des saisons.
Une tournée est à signaler. Celle d’Albanie en 1964. Ce pays, à l’époque petit frère de la grande Chine, recevait le théâtre Micropéra pour une tournée triomphale en souvenir de la direction de Xavier de Courville à la tête du Lycée Français de Korça(1930-1936). La France était présente à travers un spectacle de chansons françaises, de fables, et de pantomimes créées par Bernadette à la gloire de l’Albanie.
La délégation chinoise venue assister un soir à ce spectacle fut tellement enchantée de cette pantomime qu’elle remit quelques jours plus tard, à Bernadette, une médaille frappée d’une étoile en reconnaissance d’un tel talent.
En 1968, elle ouvrira la Maison de la Culture de Rennes, avec « Il faut la balançer cette dame », de Dario Fo.
Partageant son temps entre Paris et Rennes, Bernadette sillonnera la Bretagne de 1968 à 1973 avec la Comédie de l’Ouest.
Annie Fratellini lui demande, en 1976, d’assurer l’enseignement de l’art du mime à l’Ecole Nationale du Cirque . L’Ecole des Enfants du Spectacle fait de même.
Chargée de l’animation artistique, par Olivier Guichard, dans le cadre du développement touristique de La Baule et sa région, elle anime châteaux, manoirs, et églises en y faisant revivre le répertoire du Micropéra et en créant des spectacles où la musique et le texte sont à l’honneur(1988-1995).
Un mauvais coup du sort lui fait perdre pied pendant quelques années et revenir travailler sur Paris.
A partir de là, Bernadette remonte des spectacles avec sa fille Sandrine, comédienne, mime et chanteuse. Elles se produisent dans divers lieus où elles sont accueillies chaleureusement, et continuent ainsi le répertoire de Xavier de Courville et Jacqueline Casadesus.
Texte de Bernadette Bernard, 2007
Ascendance Casadesus : Luis CasadesusHenri CasadesusJacqueline Casadesus
PREMIÈRE GÉNÉRATION

FRANCIS CASADESUS

ROSE CASADESUS

ROBERT-GUILLAUME CASADESUS

HENRI CASADESUS

MARCEL CASADESUS

CÉCILE CASADESUS

RÉGINA CASADESUS

MARIUS CASADESUS

DEUXIÈME GÉNÉRATION

ROBERT CASADESUS

GABY CASADESUS

CHRISTIAN CASADESUS

CATHERINE CASADESUS

JACQUELINE CASADESUS

CLAUDE CASADESUS

GISÈLE CASADESUS

MATHILDE CASADESUS

BERNARD CASADESUS

GRÉCO CASADESUS

TROISIÈME GÉNÉRATION

ODETTE CASADESUS

JEAN CASADESUS

GUY CASADESUS

JEAN-CLAUDE CASADESUS

RENÉE de COURVILLE

MARTINE PASCAL

BERNADETTE BERNARD 

THÉRÈSE CASADESUS RAWSON

PATRICE CASADESUS

BÉATRICE CASADESUS

DOMINIQUE PROBST

FRÉDÉRICK CASADESUS

PABLO CASADESUS

QUATRIÈME GÉNÉRATION

AXEL CHAMBILY

NATHALIE HOLT

OLIVIER HOLT

CAROLINE CASADESUS

JULIETTE MAILHÉ

SEBASTIEN COPELAND

JEAN-CHRISTOPHE CASADESUS

TATIANIA PROBST

BARBARA PROBST

CINQUIÈME GÉNÉRATION

DAVID ENHCO

RAPHAEL HOLT

THOMAS ENHCO

LOUISE HOLT BOUILLON